Atlas mondial de la santé à paraître...

Publié le 10 Juin 2008

Atlas mondial de la santé





Quelles inégalités ? Quelle globalisation ?


Zoé Vaillant et Gérard Salem. Cartographie de Cécile Marin

Editeur :  Autrement Marie-Pierre Lajot

Prix : 15 €
Collection Atlas/Monde
Format : 170X250
Pages : 80

Genre : Atlas/Géographie
Thème : Santé

Mise en vente le 5 novembre 2008
Office : nov 1 (22.10)
ISBN : 978.2.7467.1114.3
                       
En quelques mots

Vivre sous un climat clément avec un mode de vie confortable détermine probablement un bon état de santé. Mais cette vision fataliste est éminemment réductrice et superficielle. Les inégalités n’opposent pas uniquement des pays pauvres en guerre et des pays riches et développés.


Pharmacie au Maroc à Marrakech (photo F Arnal 2004)

Contenu du livre

La santé ne se réduit ni à l’« absence de maladie » ni à une affaire biomédicale. Elle reflète les conditions et modes de vie de la population : hygiène, niveau d’éducation, politiques de santé publique, conditions de travail, de logement, cadre de vie, accès aux soins…
1) La 1re partie dresse la géographie de facteurs fondamentaux des états de santé et trace ainsi les plus grandes lignes de fracture sanitaire : disponibilité alimentaire, alphabétisation, accès à l’eau potable, disponibilité d’une offre de soins.
2) La 2e partie met en évidence une mondialisation contrastée de différents indicateurs. Tous les pays ne sont pas touchés avec la même intensité par des phénomènes pourtant communs : accroissement démographique et vieillissement de la population, accroissement global de l’importance des maladies chroniques et dégénératives versus diminution globale des maladies transmissibles. Espérances de vie à la naissance, vieillissement, mortalité maternelle et infantile, allaitement, maigreur et obésité, sida etc…il apparaît également que les inégalités sont mondiales mais aussi locales (disparités internes aux pays).
3) A travers une série d’exemples, la 3e partie décrit des phénomènes d’interdépendances spatiales, de continuités dans les états de santé des populations à différentes échelles (grippe aviaire dans le monde, virus ebola aux Gabon et Congo, maladie du sommeil dans les plantations de Côte d’Ivoire, flux de patients, accès aux soins et tourisme thérapeutique dans le monde), ou de discontinuité (mortalité évitable liée au système de soins ; mortalité évitable liée aux comportements en Europe dessinent des régions européennes tantôt respectueuses des frontières politiques tantôt des régions au sens historico-culturelle du terme, qui ne suivent pas les frontières politiques). 4) La 4e partie à travers quelques exemples à échelle fine (régionale sur l’Île de France, départements et cantons de France, ville de Pikine au Sénégal) montre l’inscription spatiale du changement sanitaire dans le temps. Ainsi la progression de l’obésité des jeunes ou du cancer du poumon chez la femme en France s’apparentent-ils à des phénomènes d’épidémisation bien qu’étant des maladies non transmissibles. Ils renvoient à des changements profonds de modes de vie, d’alimentation, en partie significatifs d’une dégradation sociale qui touche certains lieux plus que d’autres. Recompositions territoriales et changements sanitaires varient ensemble.

Titres référents : Atlas mondial de l’eau (9782746705241), Atlas de l’alimentation dans le monde (9782746702929), Atlas des développements durables (à paraître en sept. 2008), Atlas des migrations dans le monde ( 9782746706347), Atlas des nouvelles fractures sociales (9782746708228)

Auteur(s)
Gérard Salem est Professeur de Géographie de la santé à l’Université Paris X après avoir été chercheur à l’ORSTOM de 1979 à 1997.  Il dirige le master de géographie de la santé et le Laboratoire Espace, Santé et Territoires. Il a notamment publié La santé dans la ville : Géographie d’un petit espace dense (Karthala, 1998), et avec S. Rican les atlas de la santé en France (Vol.1 les causes de décès, 2000 ; Vol. 2 Comportements et maladies, 2006).
Zoé Vaillant est Maître de Conférences à l’Université Paris X. Elle enseigne dans le master de géographie de la santé et est membre du laboratoire Espace, Santé et Territoires. Elle vient de publier La Réunion, koman i lé ? Territoires, santé, société (PUF 2008, coll. Partage du savoir). Cécile Marin est géographe-cartographe diplômée de l’université d’Orléans. Elle a signé la cartographie de nombreux atlas chez Autrement.

Les Points Forts

-    Une synthèse unique pour un public non spécialiste (ces données ne sont publiées que pour un public spécialiste ou bien ne sont disponibles que sous des formes brutes difficilement analysables, alors qu’elles ont une importance politique)
-    Contribution au débat politique : étonnant et stimulant par rapport à des idées reçues sur la santé publique
-    Des auteurs chercheurs et un travail de première main

Rédigé par François Arnal

Publié dans #prépa ENS LSH

Commenter cet article