santé et environnement : les colloques.

Publié le 21 Octobre 2008

Santé et environnement : les colloques se succèdent :




Cette semaine du 20 Octobre, les rencontres se multiplient sur le thème de la santé et de l'environnement, faisons donc un petit tour d'Europe...


A Marseille

Congrès national des observatoires régionaux de la santé.
Les inégalités de santé. Nouveaux savoirs, nouveaux enjeux politiques.


l'aggravation des différences sociales en matière de morbidité et de mortalité.

Avant-propos
Le creusement des inégalités sociales, leur inscription dans les territoires et leur renforcement au cours de la vie constituent un défi majeur à la cohésion de notre société démocratique. La santé n'échappe pas à ce constat. De nombreux indicateurs montrent la dégradation de l'état de santé des catégories les plus vulnérables, ainsi que l'aggravation des différences sociales en matière de morbidité et de mortalité.
Y. Obadia et I. Feroni

A Paris :

Colloque International : Santé et Mondialisation et Nuit du Paludisme
à la Cité des Sciences et de l'Industrie

Le cimetière de Côte Chaude à St Etienne : l'inégalité devant la mort ?


21 et 22 octobre 2008
Colloque international : Santé et Mondialisation
Organisé par la Cité des Sciences et de l'Industrie en partenariat avec Sanofi-Aventis et les Amis du Fonds Mondial Europe

Mardi 21 octobre 2008 : Des dynamiques globales, des disparités locales

Comment analyser l'état de santé du monde et les risques émergents ? Quels sont, pour y faire face, les impacts des inégalités sociales ? Peut-on appliquer uniformément les normes éthiques et les règles de précaution qui sont les nôtres ?
Programme :

La pratique sportive dans la ville : Vélo tout terrain que les quais du Rhône à Lyon

Encore à Paris
Forum international « La planète des villes ». Géographie des villes et géosciences

Mercredi 22 octobre 2008 | Paris (75005)


Résumé
Le forum a pour but de montrer comment la géographie et les géosciences
abordent l'étude de la ville. Au travers des rapports nature/société, la
géographie peut envisager différents aspects de la ville : la gestion des
ressources, des risques naturels, technologiques et sanitaires, des paysages
et des patrimoines urbains, mais aussi des flux et des déplacements en ville,
éléments constitutifs de la ville durable. Son approche doit être approfondie,
en s'appuyant sur les géosciences (géologie, science des sols, sciences de
l'atmosphère, science de l'eau). L'ensemble de ces disciplines scientifiques
doit contribuer à aider les hommes à vivre et à mieux vivre en ville. À une
époque où plus de la moitié de la population mondiale est urbaine cet enjeu
est essentiel. L'importance des mégacités, sur l'ensemble de la planète,
impose de débattre des conséquences de ce gigantisme.


 A Madrid Congrès santé environnement :


Un symposium de l'OMS pour influencer l'ordre du jour européen de la recherche en matière d'environnement et de santé
Madrid, 20 octobre 2008

Les politiques sont-elles le résultat direct des découvertes qui ont été faites ? Est-il possible d'opérer un rapprochement entre la recherche et le processus décisionnel ? À quels stades du processus d'élaboration des politiques la recherche a-t-elle le plus sa place, et comment se classe-t-elle par rapport aux autres facteurs déterminants ? Comment peut-on définir au mieux les priorités de la recherche en lien avec les politiques ? Quel est le rôle des différents intervenants ? Comment les décideurs politiques et les chercheurs gèrent-ils la nécessité d'obtenir des bases factuelles en l'absence de certitudes ?
« Une succession de crises environnementales et leurs répercussions nous ont appris que nous devons mieux exploiter la science comme instrument utile au processus décisionnel. Les effets sanitaires du syndrome de l'huile toxique, par exemple, de l'ESB [encéphalopathie spongiforme bovine] et les problématiques actuelles comme les changements climatiques sont si bouleversants que les dirigeants nationaux ont besoin que les résultats de la recherche leur viennent à point pour les aider à définir les mesures les plus efficaces afin de limiter les risques et de répondre aux préoccupations de la population », explique le docteur Marc Danzon, directeur régional de l'OMS pour l'Europe.

La ville de Lausanne en Suisse : Aujourd'hui, 72 % des Européens vivent dans des villes.

A Zaghreb : (OMS)



 dans la Déclaration de Zagreb sur les Villes-santé, les dirigeants de villes d'Europe s'engagent à traiter de santé et d'équité en santé dans toutes les politiques locales
     
Zagreb, 18 octobre 2008
Cette semaine, des maires et d'autres dirigeants municipaux actifs dans la politique ou le domaine sanitaire, venus de toute la Région européenne de l'OMS et d'ailleurs, se sont réunis à Zagreb (Croatie) afin d'élaborer un plan quinquennal destiné à faire participer leurs concitoyens à la prise en compte de la santé et de l'équité en santé dans toutes les politiques de la ville. Lors de cette Conférence internationale des Villes-santé 2008 a été adoptée la Déclaration de Zagreb sur les Villes-santé, par laquelle toutes les villes participantes s'engagent à exercer en faveur de la santé une action portant non seulement sur l'accessibilité à des soins de haute qualité, mais aussi sur la prévention des maladies, la promotion de la santé et une intervention systématique contre les inégalités en santé, les facteurs de risque favorisant les maladies non transmissibles et les traumatismes, et les déterminants sociaux, économiques et environnementaux de la santé.

Aujourd'hui, 72 % des Européens vivent dans des villes.
Ce pourcentage devrait passer à 80-90 % en 2020. « Les villes ont plus d'influence que jamais sur la réalité socioéconomique et culturelle des gens », fait remarquer le docteur Marc Danzon, directeur régional de l'OMS pour l'Europe. « Le mouvement des Villes-santé s'articule autour du postulat suivant lequel les autorités municipales et les partenaires locaux peuvent légitimement, avec un avantage stratégique, être à la fois les défenseurs et les gardiens de la santé des citoyens. Ils peuvent compléter et renforcer les plans nationaux et internationaux de promotion de la santé et prévenir maladies et handicaps. »

 

Rédigé par François Arnal

Publié dans #prépa ENS LSH

Commenter cet article