Santé et environnement : le design s'y met.

Publié le 26 Novembre 2008



La Biennale internationale du Design de St Etienne 2008 s’intéresse à de nombreuses thématiques en relation avec nos préoccupations actuelles comme le développement durable de nos cités ou de nos mobilités.



La tour du Design au coeur de la Cité du Design (reconversion de la Manufacture d'Armes de ST Etienne)


La Biennale Internationale Design 2008 Saint-Étienne est une manifestation unique dans l’univers du design, tant par les expositions qu’elle propose que par la variété des publics qu’elle accueille. Cet événement démocratise le design, le rend accessible, en provoquant des rencontres, des échanges et des réflexions, entre tous les publics.



Le Zénith de Norman Forster sur les friches industrielles stéphanoises.$


Cette plateforme de rencontres alimente les réponses qu’apporte le design dans les différents champs de la société. Ce n’est pas un salon commercial ! Mais une manifestation construite autour d’expositions, qui accueille des visiteurs de tous horizons, les invite à confronter leurs points de vue et à partager des réflexions.
 Source BID



Aujourd’hui j’ai sélectionné quelques présentations en relation avec un domaine qui occupe l’esprit de certains khâgneux. (Santé et environnement au programme du concours ENS/ LSH 2009)


L’hôpital ou la clinique (lit privé, lit public…) peut être le lieu de l’innovation en matière de design. Après tout le design c’est aussi de l’environnement qui joue un rôle sur notre santé et notre bien être.
Lors des expositions le design médical était présenté, il faut dire que St Etienne possède une solide avance dans le textile médical (Thuasnes ou Gibaud pour ne citer que les plus célèbres).




Comme tout le monde n’a pas la chance d’habiter Saint Etienne ou de visiter sa biennale, voici quelques éléments originaux en rapport avec la santé ou plus inquiétant : le risque sanitaire.



2036 est une exposition de design graphique. Les trois artistes Garth Walker, le collectif H5 et Detanico & Lain, de cultures très différentes sont invités à concevoir l’identité de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne pour 2036 (année calendaire jumelle de 2008). C’est une bonne manière à la fois arbitraire et implacable, nécessaire, d’aborder la question de l’utopie et du développement durable.



H5 est un studio de graphic et motion design. Il s’approprie des containers et propose une fiction au sein de la fiction de l’exposition : en 2008, des containers ont été transportés sur un terrain proche de la Fabrique 5000. Ils ont été quelque peu abandonnés là et sont rapidement devenus des supports d’affichage sauvage.



en 2036 l'ortograf a un peu changé et le réacteur nucléaire proche de Saint Etienne fait des siennes.

Les pesticides sont toujours déversés sur les cultures mais le danger est réel.


La population doit être évacuée : simple utopie graphique ???


Le design graphique est, comme l’architecture et le design, un facteur particulièrement important d’identification d’une époque. L’exposition explore et montre plusieurs visions d’une époque à venir. Elle est un puissant révélateur de la manière dont nous nous projetons dans l’avenir.



Les conteneurs du groupe H5 et leur affichage sauvage et utopique entre les bâtiments de la Manufacture.


Rédigé par François Arnal

Publié dans #prépa ENS LSH

Commenter cet article