BCPST -TB PROJET DE PROGRAMME DE GEOGRAPHIE

Publié le 22 Avril 2013

ATTENTION PROGRAMME NON PUBLIE (ENCORE À L'ETAT DE PROJET) Echéance prévue rentrée 2014.

 

Prépa BCPST  (biologie, chimie, physique, sciences de la Terre)

Prépa TB (Technologie et Biologie

 

I. - OBJECTIFS DE FORMATION


les nouveaux paysages bretons

photo F Arnal


La géographie vise à la compréhension d’un monde complexe que l’on ne peut appréhender sans une connaissance fine des acteurs de l’aménagement des territoires et sans une approche multiscalaire des problématiques écologiques, économiques, sociétales et culturelles, piliers de la durabilité.

 

Ce programme doit permettre aux étudiants de pratiquer la géographie comme une discipline d’ouverture vers les sciences humaines et d’identification des enjeux sociétaux. L’approche géographique utilise les acquis des sciences de la vie et des sciences de la Terre de façon à croiser les regards autour de problématiques (ressources, risques,..)  d’objets d’étude (paysage, territoire), de documents et d’outils (cartes, images).

 

L’ambition du programme est de sensibiliser les futurs agronomes et vétérinaires à des problématiques géographiques liées aux espaces ruraux, et de les confronter de manière approfondie à des documents dont la maîtrise leur sera indispensable dans leur vie professionnelle à venir.

 

La maîtrise de la lecture de la carte, placée au centre de l’épreuve, permettra de révéler de manière appliquée des complémentarités, des conflits, des contradictions perçus trop souvent de manière théorique et fragmentée. Elle constituera en outre le support d’une approche multiscalaire des réalités territoriales.

 

II. - PROGRAMME (SECONDE ANNÉE)


Environnement et aménagement durable des territoires ruraux et périurbains en France métropolitaine et ultramarine

 

II. 1 – Les axes du programme :

 

paysages bretons élevage hors sol

Elevage hors sol en Bretagne. photo F Arnal

 

-       Environnement et milieux : ressources, gestion, protection

Il s’agit de saisir la diversité et la complexité des milieux dans leurs composantes naturelles et anthropisées au prisme des pratiques, des représentations et des politiques associées à ces espaces.

 

-       Espaces productifs et dynamiques socio-économiques

Dans un contexte de profondes mutations économiques et sociales pour partie liées aux processus de mondialisation, sont étudiés les filières productives et les acteurs qui structurent les territoires ruraux et périurbains.

 

-       Aménagement des territoires 

Les enjeux du développement durable au sein des territoires ruraux et périurbains deviennent une préoccupation majeure des politiques d’aménagement. Confrontés à de nouvelles demandes et à de nouveaux cadres institutionnels, les acteurs, publics et privés, la société civile et le milieu associatif, apportent des réponses variées qu’il convient d’examiner.

 

II. 2 - Les documents et outils

 


insee-pole-urbain.jpg

Extrait de Geoclip 


Ce programme doit être abordé avec des documents qui permettent de diversifier les approches thématiques et régionales.

La carte topographique, au 1/25 000ème comme au 1/50 000ème, est le document de base. A l’issue de leur année de formation les étudiants doivent être en mesure de savoir les lire avec précision et d’en proposer un commentaire problématisé.

 

Ce commentaire doit obligatoirement s’appuyer sur la lecture et l’analyse d’autres types de documents  qui devront donc avoir été étudiés en cours.

Parmi eux peuvent figurer : des extraits de carte topographique d’édition antérieure ou d’échelle différente ; des cartes thématiques (carte de la végétation, plan de prévention des risques etc.) ; des images de tous types (images satellites, photographies, croquis, etc.) ; des documents statistiques ; des textes. Les sources doivent être variées : institutionnelles, scientifiques, journalistiques, etc.

 

notre-dame-du-pr--village.jpg

 

Les étudiants doivent également être familiarisés avec l’usage d’autres outils géographiques : atlas, cartes à très petite échelle, dont la carte géologique de la France au 1/1 000 000ème.

Ils doivent aussi être habitués à utiliser des ressources de l’Internet, en particulier les sites d’information géographique, les atlas et globes virtuels tels que le Géoportail ou Google Earth, également utilisés dans le cadre des enseignements de géologie.

 

relief.jpg

 

II. 3 – Compétences à mettre en œuvre dans le cadre de l’enseignement de la géographie.

 


Compétences spécifiques en géographie

 

-     Exploiter et confronter des  informations en fonction d’une thématique géographique appliquée à un territoire.

-     Lire et analyser des documents géographiques : différents types de cartes et d’autres documents.

-     Confronter des documents de type différent.

-     Porter un regard critique sur des documents.

-     Raisonner à différentes échelles.

-     Mettre en évidence des enjeux territoriaux à partir des documents.

 

Compétences de communication  orale

-     Maîtriser un ensemble documentaire inconnu.

-     Argumenter.

-     Dialoguer.

 

 

Compétences mobilisables en situation professionnelle

 

-       Appliquer des connaissances dans une situation territoriale concrète.

-       Connaître  les acteurs du monde rural (élus, professionnels, associations,  usagers, etc) et leurs logiques.

-       Envisager des solutions multiples réalistes.

 

 

 

Source. Ministère de l'Education Nationale  IGEN 26/02/2013

(texte officieux en l'attente d' une publication officielle au BOEN).

illustrations non officielles rajoutées par F Arnal.

Rédigé par François Arnal

Publié dans #geofac

Commenter cet article