Carte postale géographique de Taormina par Gaétan.

Publié le 25 Juillet 2011

 

Carte postale géographique.

 

Carte postale géographique G dupois

Photo Gaétan Dupois Juin 2011

 

« Taormina by night, il est content le dauphin ! », dit « Le Grand Bleu », de Luc Besson ! Et en effet, même pour les Lettres Supérieures, ça a été Taormina by night ! Ça a même été, Taormina by day, Taormina and Sicily all a week long ! Et si le dauphin est content, les lettres sup l'ont aussi été ! En effet, ce magnifique voyage au cœur d'une des plus belles îles d'Europe leur a permis d'explorer les plus belles créations que la Nature puisse faire.

C'est ainsi qu'ils se sont retrouvés le 23 juin, à Taormine où ils se sont plu à arpenter ces petites rues fraîchement ouvertes, aux couleurs criardes et enveloppantes et les plongeant dans un des plus beaux spectacles ! Très vite, ils se retrouvèrent devant ce fameux hôtel, cinq étoiles, qui a abrité le tournage d'un grand film de l'année 1988 : le Grand Bleu.

 

bougainvillée Taormine F Arnal 2

Taormine et l'Etna photo F Arnal 2011


Le Grand Bleu, qui porte bien son nom ! Outre les sirènes et la mer à perte de vue, turquoise et inoffensive, c'est aussi ce « bleu », présent au cœur de nos mémoires. Taormine est une petite commune de la province de Messine en Sicile. En outre, la légende dit que des marins grecs, passant sur la côte orientale de la Sicile, avaient oublié de donner des offrandes à Neptune et que celui-ci, en colère, fit chavirer leur embarcation. Le seul survivant aurait été Théocle et serait parvenu au Cap Schiso, non loin du site de Naxos. Arrivé donc en Grèce, celui-ci put émerveiller ces camarades grecs de ces beautés siciliennes, et ceux-ci vinrent s'installer dans cette magnifique ville !

Et en effet, il y en a des beautés ! Des couleurs, des odeurs, des regards et un panorama extraordinaire ! Non loin de l'Etna, qui aujourd'hui continue de cracher cette brume que nous regardions avec admiration, et qui nous berçait de ces légendes mythologiques; merci Encelade pour ce magnifique spectacle !

 

bougainvillée Taormine F Arnal

Taormine  photo F Arnal 2011


Et puis, il y a ces couleurs ! Les couleurs de ces jeunes bougainvilliers violets, nous laissant bouche-bée devant leur dure présence, et pourtant si évasifs... Et ce n'est pas pour rien si le violet est associé aux rêveurs, aux personnes spirituelles plutôt que matérielles. Ces bougainvilliers nous ont donc guidé sur la voie du rêve, tels de grands géants s'imposant à nous et nous faisant découvrir une ville pleine de surprise, a contrario du climat et de l'architecture froids de Saint-Etienne. Et si le violet est apaisant, il n'en est pas autant de ces beaux mimosas, arpentant les rues et égayant celles-ci de leur jaune vif ! Et en contraste avec le violet, le jaune reste la couleur du soleil, de la joie et de la fête. Couleur stimulante, donc, qui nous a permis de voir Taormine sous l'univers joyeux qui lui est propre.

Guidés, donc, par toutes ces couleurs siciliennes qui nous arrivaient tel un rêve, nous avons pu arpenter le théâtre greco-romain et le dôme de Taormine, fraichement conquis par cette univers envoutant, loin de la noirceur de Naples et de sa raffinerie, nous rappelant la noirceur même de l'Homme, face à la bonté et à la transcendance que nous a apporté ce bref voyage au cœur de cette commune colorée.

Et si dans le dialogue entre Johanna et Enzo Molinari dans le Grand Bleu dit:

« - C'est un poème ?

    • Presque ! C'est la recette originale des spaghetti al frutti del mare... ».

       

      Il n'en reste pas moins que ce séjour au cœur de la Sicile restera ancré dans nos mémoires tels un Bateau ivre de Beaudelaire, ivresse colorée aux rayons indélébiles .

Gaétan Dupois

Khâgne Fauriel

d'autres photos ici :

Rédigé par François Arnal

Publié dans #cartes postales géographiques

Commenter cet article