Carte postale géographique : SEGESTE par Héloïse.

Publié le 5 Juillet 2011


Ségeste est une ancienne cité grecque, aujourd'hui un important site archéologique, située à l'ouest de la Sicile.

 

La ville fut fondée par les Elymes, alors en perpétuel conflit avec Sélinonte, et fut appelée Egesta par les Helléniques. La cité reçoit un apport culturel grec par le biais de relations commerciales avec Sélinonte, avant que cette dernière ne devienne une importante cité rivale lors de l’épisode de l’Expédition de Sicile. D’abord alliée des Carthaginois, Ségeste fut assiégée par les Syracusains qui l’occupèrent vers la fin du IVe siècle avant JC.  Après bon nombre de vicissitudes, Ségeste finit par capituler devant Rome lors de la première moitié du IIIe siècle avant JC.

 

Ségeste

 

 

La vielle ville était située sur les pentes étagées du Mont Barbaro et il semble qu’elle ait été abandonnée progressivement après la conquête romaine puis détruite par les Vandales.

Elle est célèbre aujourd’hui pour ce qui est resté de son antique splendeur: le Temple en style dorique, le Théâtre et le Sanctuaire de Contrada Mango. L’âge d’or est lié aux Elymes, dont Ségeste fut la ville la plus importante. Toutefois son aspect fut fortement influencé par la culture et le style des Grecs. La cité se situait sur deux collines, sur le sommet du Mont Barbaro. Les remparts renferment deux acropoles (Nord et Sud). A côté de l’acropole nord se trouve le Théâtre. En dehors des remparts, se trouvent le Temple, le Sanctuaire de Contrada Mango et les restes d’une nécropole helléniste.

 

temple de Segeste Arnal F

 

 Tout d’abord son temple, situé sur une colline en dehors de la zone urbaine, sur la pente des flancs occidentaux du Mont Barbaro.  Il s’agit d’un temple typique de l’architecture dorique, construit en calcaire local, et présentant six colonnes en façade et quatorze de coté. L’un des mieux conservés d’Italie, ce péristyle est probablement inachevé car on ne retrouve aucune trace de la cella (espace liturgique intérieur) ni du toit. Ainsi le temple présente donc une importante série de colonnes archaïques, posées par un soubassement à trois gradins permettant ainsi de soutenir la puissante structure architravée, avec deux tympans sur les frontons.  Témoin parmi les plus significatifs de l’architecture dorique, il date de la seconde moitié du Ve siècle avant JC.

 

théatre Segeste Arnal F

 

Autre lieu phare de la cité, le théâtre, qui pouvait accueillir 3 000 spectateurs, est construit  en partie sur la colline, à 440m d’altitude, dominant le site du temple. Il daterait du IV-IIIe siècle avant JC. Il se présente avec une cavea disposée en vingt rangées de gradins divisés en sept secteurs déterminés par les escaliers de travertin. Un diazoma sépare les gradins en deux niveaux. La partie haute des gradins est mal conservée, ainsi que la scène qui, d'après les fouilles, devait comporter des colonnades et des pilastres, et dont les murs étaient embellis de représentations du dieu Pan. Tous les étés, dans le splendide décor de l’antique Théâtre de Ségeste, les œuvres des grands classiques du théâtre sont remises au gout du jour.

Quant au sanctuaire de Contrada Mango, il s’agit de restes considérables d’un sanctuaire élyme du VI-Ve siècle avant JC, restes qui ont permis un important travail archéologique à base de céramiques, inscriptions, graffiti.

 

Héloïse Geandel HK42 (Hypokhâgne Fauriel)

La suite des photos sur Picasa :

Rédigé par François Arnal

Publié dans #cartes postales géographiques

Commenter cet article