Delphes carte postale géographique par Annaëlle P

Publié le 4 Octobre 2010

Delphes Annaëlle P

Le théâtre de Delphes


Il est 10h du matin, nous sommes début Juin, et le soleil brille fort sur les « pierres » de Delphes.


Il nous faut un petit effort pour monter tout en haut, mais nous sommes très vite récompensés par ce paysage frappant et magnifique. Quand on se trouve en haut du site, on ne doute plus qu’Apollon lui-même puisse en être à l’origine.

En effet, selon la légende, Delphes serait le centre du monde : le nombril « omphalos » est localisé dans le temple d’Apollon que nous pouvons voir au centre de la photo. De cet endroit, la pythie « transmettait » aux visiteurs les messages du dieu. L’importance du dieu de l’ordre, de l’harmonie et des arts sur le site est notamment visible par la présence du théâtre et du stade : on organisait, dans la Grèce Antique, des jeux artistiques et sportifs en l’honneur d’Apollon.

 

Ce qui m’a intéressé particulièrement dans ce paysage c’est, tout d’abord, la verdure et le relief de l’arrière plan : tous les éléments qui ont contredit les représentations de la Grèce que j’avais avant de m’y rendre ; on est bien loin, ici, des maisons blanches et d’une plaine séchée par le soleil où seuls survivent les oliviers et les cailloux.

On ne peut ensuite qu’admirer, et à cet endroit en particulier (près du stade), combien le site, avec son théâtre et le temple d’Apollon en contrebas, s’intègrent bien au paysage naturel. Le théâtre semble être un versant de la colline, tout en dominant tout le reste : c’est comme s’il avait été construit pour que l’on puisse admirer ce paysage époustouflant. Nous pouvons aussi noter, devant cette photo, la profondeur perçue à la fois dès le premier plan avec le vertige que nous donne le théâtre, et à l’arrière plan avec la profondeur des montagnes.

Par sa force, le site nous donne l’impression de dominer ce vide, le sentiment, aussi, que le temps s’est arrêté.

 

Khâgne 42 Lycée Fauriel

photo prise en Juin 2010

 

D'autres photos du voyage d'étude 2010

Rédigé par François Arnal

Publié dans #cartes postales géographiques

Commenter cet article