Le Théséion et l'agora d'Athênes par Morgane C : carte postale géographique

Publié le 1 Octobre 2010

Athênes Morgane C

Cette photographie a été prise de l'Acropole d'Athènes en direction de l'Agora.


Signifiant étymologiquement « ville haute », l'Acropole est ici un point stratégique pour délivrer une vue d'ensemble sur la ville d'Athènes, l'Agora et le Théséion.

Le Théséion (appelé ainsi en raison des fresques représentant les exploits de Thésée) ou temple d' Héphaïstos, est situé au deuxième plan de l'image. Il a été construit au Vème siècle avant JC. Ce monument de style dorique est un peu plus ancien et plus petit que le Parthénon, situé sur l'Acropole, mais il est en revanche mieux conservé.

Le Théséion domine l'Agora, cette place qui était pendant l'Antiquité le centre de la vie publique, sociale, religieuse et politique. Ce lieu (au premier plan) réunissait à la fois de nombreux commerces, des sièges administratifs ou encore des sanctuaires. L'Agora était pour finir un véritable un véritable carrefour des axes de communication à Athènes.

Cette photo me semble intéressante car elle nous montre ce qu'est actuellement Athènes : une ville qui tente de s'adapter et de s'insérer au monde actuel, celui de la mondialisation et de la modernité mais qui conserve fort heureusement son héritage historique et culturel. Ces marques du passé font parties intégrantes du patrimoine grec actuel. Lorsque nous avons visité le site de l'Acropole, nous avons été stupéfiés devant cette belle manifestation du riche passé dont jouit Athènes, où l'ordre, la grandeur et le souci esthétique semblent régner. En revanche, comme nous pouvons le voir au second plan de la photographie, la ville « moderne » semble quant à elle désordonnée et étouffante. Loin de l'organisation haussmannienne de Paris, Athènes donne l'impression que tout a été construit sans réelle organisation et cela contraste quelque peu avec la splendeur des monuments antiques.

Outre cette considération urbanistique, nous avons pu nous confronter aux crises politiques, économiques et sociaux, plus proches du XXIème siècle que de l'Antiquité, qui concernent la Grèce. En traversant la ville en bus, on nous a montré la façade d'une banque qui était ornée de fleurs. Durant les émeutes qui ont eu lieu cette année à Athènes, cette banque a été prise pour cible, occasionnant la mort d'une personne. Preuve de son ancrage dans les problèmes actuels, cette ville est également fortement polluée. Un nuage suspect et visible de l'Acropole « flotte » au dessus d'Athènes. Certaines personnes portent des masques dans la ville pour éviter l'inhalation de vapeurs toxiques.

Athènes, comme nous le démontre bien cette photographie, oscille donc entre modernité et Antiquité, entre passé et présent, entre conservation de son patrimoine et confrontation aux problèmes actuels.

Morgane C

 

Khâgne 42 Lycée Fauriel

photo prise en Juin 2010

 

D'autres photos du voyage d'étude 2010

Rédigé par François Arnal

Publié dans #cartes postales géographiques

Commenter cet article