Les outils de curation en géographie : recueillir et classer l'information

Publié le 1 Juin 2012

 

5° Forum des enseignants innovants.

 Orléans 2012

 

 

 curation 1

 

Description générale du projet :

Les outils de curation en géographie (CPGE)

 

Ø  Le projet consiste à recueillir de l’information sur Internet afin de la partager avec ses élèves et avec d’autres personnes sur des réseaux sociaux.

Ø  La curation permet de collecter et d’échanger sur la toile et les réseaux des sources d’information sur un thème précis. C’est un travail de veille électronique et de partage de l’information.

 

 

 

Niveau d'enseignement  CPGE Lycée

 

Ø  Ce projet se situe dans le prolongement de l’usage des TICE en classe préparatoire littéraire AL (hypokhâgne, khâgne), et BCPST.

Ø  Mise en réseau des informations délivrées dans les 2 années de préparation aux concours (ENS/LSH de Lyon, Ecoles de Commerce, écoles d’agronomie, vétérinaire).

Ø  Préparation et validation du C2i

 

 

 

 

curation en geo

 

 

 

 

 

Objectifs de l’action :

 

Ø  Mettre à disposition des élèves les outils d’accès à l’information.

Ø  Constituer une base de données en vue de la préparation aux concours.

Ø  Suivre l’actualité et accéder à des références sélectionnées par le professeur.

 

 

Bilan de l'action :

 

Les outils de curation permettent aux élèves de se tenir au courant de l'actualité sur un thème précis et parfois très pointu échappant aux moteurs de recherche habituels (questions de concours à l'ENS). La curation couplée aux réseaux sociaux (Twitter et Facebook permet au professeur de se connecter aux différentes sources et d'échanger avec d'autres spécialistes ou experts. Ces réseaux éditoriaux participatifs s'appuient sur des utilisateurs « experts » d'un sujet, qui trient les informations les plus intéressantes avant de les diffuser à leurs communautés de lecteurs, et d'interagir avec elles.

 

Ø  Blog Geofac créé en Avril 2006 : 383 000 pages vues, 150 000 visites (100 à 150 visites/jour)

Ø  Wiki sur le Café Pédagogique (Prépagéo) (2007) : banque de données : plus de 3300 documents à disposition des élèves.

Ø  Ning  (CPGéo) (2009) près de 2700 photos ou cartes (14 000 pages vues / an pour l’accès aux seuls élèves de la prépa), un blog avec plus de 350 notes.

Ø  Twitter : (2009)

  • @arnalgeo 3060 Tweets, 266 abonnés.
  • @franz42 3240 tweets, 423 abonnés

Ø   Pearltrees : (2010)

Ø   Paper li : (2011)

Ø   Scoop it : (2011)  3 journaux : plus de 4000 vues

Ø  Pinterest : (2012)

Ø   Learnist (2012) en test.

 

 

les outils de curation version finale

 

 

 

 

Avis des élèves  (Khâgne 2011)

 

Ø  « Je ne twitte jamais et les infos sont trop nombreuses pour que l’on puisse tout lire » ».

Ø  « Twitter est un outil excellent du fait que cela nous permet de suivre l’actualité et surtout d’avoir à notre disposition un site rassemblant toutes les nouveautés concernant le sujet ».

Ø  « Twitter ne m’a pas aidé du tout, et j’ai beaucoup de mal à l’utiliser. »

Ø  « Twitter est un excellent outil mêlant synthèse et information. Cependant comme tout réseau social sur le Net, le danger est d’en devenir accro… Je l’ai largement utilisé ».

Ø  « Pas le temps de les consulter, il y a trop d’outils annexes au cours. Pourquoi ne pas tout concentrer sur l’ENT ? »

Ø  « J’ai utilisé Twitter, ce qui est un plus même si parfois l’abondance des tweets n’est pas simple pour s’y retrouver ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 page forum 2012

 

 

 

 

 

 

 

Avis des élèves  (Khâgne 2012)

 

Ø  « Les autres ressources (SCOOP IT, Pearltrees) Encore une fois, les tice sont biens et mauvais dans la mesure où il faut être connecté à internet, avoir un ordinateur et travailler sur l'ordinateur, ce qui n'est pas toujours synonyme de concentration ». (Manon)

Ø  « J'ai trouvé le site SCOOP.IT très intéressant car il présente l'essentiel, que nous pouvons approfondir par le lien. Il permet en outre de suivre l'actualité de la région pendant toute l'année ce qui nous offre la possibilité d'actualiser notre réflexion ». (Romane)

Ø  « SCOOP IT est une ressource très intéressante et attractive, c'est l'une des ressources que j'ai le plus utilisé. Pearltrees   est bien pour sa clarté et sa diversité ». (Cindy)

Ø  « J'ai énormément apprécié Scoop It, j'y ai même crée un compte. Cela nous a permis de nous intéresser au cadre actuel du Cône Sud, les exemples étant variés. Les Pearltrees m'ont aussi été d'une grande aide ». (Gaétan)

Ø  « J’ai utilisé Pearltrees tout au long de l'année, un peu moins vers la fin, et beaucoup de Scoop it au moment des dernières révisions pour peaufiner les sources de mes connaissances ». (Nina)

Ø  « Le compte Twitter ? J’aime pas. Les autres ressources (SCOOP IT, Pearltrees) ? Scoop it j’aime bien ». (Dimitri)

Ø  « Je n’ai rien à dire sur ces sites qui ont tous leurs qualités respectives. La seule remarque serait peut-être l’abondance de sites qui peuvent prêter à confusion quand on cherche un document. Il faudrait peut-être réduire toutes ces infos en 1 voire 2 sites et utiliser plus souvent l’ENT sur lequel les élèves se rendent plus fréquemment (par exemple, pour télécharger les études de cas individuelles) ». (Pierre)

 

La veille sur Internet s’est accompagnée de nombreux outils de classement et de sélection de l’information, ces outils sont appelés outils de curation.

Le curateur ou veilleur (la différence est subtile mais elle existe) va sélectionner des thématiques et les rassembler sur un site à destination du public.

La curation existe à des fins commerciales ou éducatives. Notre projet consiste à exercer un travail de veille électronique, à sélectionner de l’information pertinente et à la classer afin d’acquérir un niveau d’expertise et un bon suivi de l’actualité en ligne.

 

 

La curation de contenu (de l'anglais content curation ou data curation) est une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné. La curation est utilisée et revendiquée par des sites qui souhaitent donner une plus grande visibilité et une meilleure lisibilité à des contenus (textes, documents, images, vidéos, sons...) qu'ils jugent utiles aux internautes et dont le partage peut les aider ou les intéresser.

 

La curation de contenu s'inscrit dans la mouvance du Web sémantique, un écosystème plus organisé qui permettrait aux machines de traiter plus intelligemment les requêtes des internautes et d'afficher des pages de résultats plus pertinentes.

Source Wikipedia

« la sélection d'informations sur les réseaux numériques est de moins en moins algorythmique, et de plus en plus humaine ». Camille Alloing CaddE-Réputation

 

Jusqu’à présent on confiait à un moteur de recherche le soin de chercher de l’information, cependant ce moteur ou robot est influencé par deux paramètres : la logique commerciale (les webmasters connaissent les codes magiques qui permettent à un site de remonter dans les pages de réponses) et la logique de notoriété ou d’actualité : un site consulté ou récemment actulisé apparaît en premier). La curation permet de s’affranchir de ce dispositif en effectuant une veille humaine une expertise. la curation permet de rendre visible des contenus, via des plateformes

Il s'agit donc d'organiser, d'éditer et de diffuser de contenus plutôt que de créer.

 Le professeur suit l’actualité a accès à la source d’information , possède un niveau d’expertise et de compétence disciplinaire et effectue ainsi un choix judicieux des pages à consulter.

La sélection d'informations sur les réseaux numériques dépend de moins en moins des algorythmes de Google, et de plus en plus des ressources humaines.

Le marque page traditionnel propre à chaque utilisateur sur chaque ordinateur est désormais remplacé par une arborescence type Pearltrees ou par un site classé et illustré de courts extraits ou d’images type Sccop It ou Pinterest. La curation automatique (Paperli si elle n’est pas dénuée d’intérêt semble moins pertinente et moins malléable que la curation sélective type Pearltrees ou Scoop It.

Aujourd’hui les outils de veille sont de plus en plus performants, de plus en plus séduisants au niveau de la mise en page et du design, ils remplacent les papiers découpés et scotchés ou épinglés sur les tableaux en liège ou s’en inspirent directement (Pinterest).

 

Le curateur professeur est-il un « tiers-facilitateur » ?

L’expression de Tiers facilitateur est de Camille Alloing   (in Le curator est-il un veilleur:  Doctorant en Sciences de l'information-communication au CEREGE de l'IAE de Poitiers, équipe Intelligence Economique et Stratégies de Communication. 

http://caddereputation.over-blog.com/article-le-curator-est-il-un-veilleur-64270925.html

 

notifications Pearltrees

 

 

Pearltrees: la nouvelle perle des accros du web in horizons Médiatiques

« Pearltrees est un outil créé pour cultiver ses intérêts : concrètement il permet de collectionner, organiser et partager les contenus qu’on aime sur le web. En quelque sorte Pearltrees donne la possibilité de créer sa bibliothèque numérique ». Antoine Msika : Diplômé de l’EDHEC Business School de Lille en 2009, il est depuis Juin 2010 le Community Manager français de Pearltrees.

De par ses fonctionnalités, peut-on dire que Pearltrees est un complément des réseaux sociaux ?
A.M : Nous sommes effectivement un complément des médias sociaux de manière générale. Sur les réseaux sociaux on est dans l’instantanéité, dans le partage rapide de l’information. A côté de cela Pearltrees est un complément accessible très facilement qui permet de conserver, collectionner l’information trouvée sur les blogs, réseaux sociaux, ou n’importe quelle source d’information. 

Pearltrees est un outil de « curation ». Quels sont les grands principes de cet anglicisme?
A.M : En anglais un « curator » c’est un conservateur de musée : c’est celui qui sélectionne les œuvres que le musée va exposer et qui prépare les expositions. L’idée de la curation, c’est de sélectionner du contenu parmi une masse, puis l’organiser afin de le présenter à quelqu’un. Typiquement dans un musée, le conservateur va choisir quelques œuvres sur une époque ou un artiste, l’organiser dans des salles et le présenter en racontant une histoire aux visiteurs. L’idée de Pearltrees c’est à peu près la même chose : permettre aux gens de sélectionner ce qui les intéresse sur un sujet, l’organiser, puis le partager avec d’autres personnes.

http://horizonsmediatiques.wordpress.com/2012/04/17/pearltree-la-nouvelle-perle-des-accros-du-web/ 

 

Pinterest frontières

 

Chaque élève peut adopter deux postures : la consultation à des fins d’apprentissage de ressource pédagogique ou la propre confection de ses outils à des fins personnelles.

Au lieu de donner un bibliographie abstraite, le professeur peut donner un lien sur un site e curation sur un sujet donné. L’élève peut compléter ses propres ressources, partager échanger.

L’utilisation de ces outils par l’élève contribue à construire et à gérer son identité numérique.

Pour un étudiant cultiver son identité numérique est un atout.

 

 

sites

avantages

inconvénients

Bilan

Pearltrees

Excellent marque page

Disponibilité sur n’importe quel poste de travail

Facilité de sélection

Pearltrees est un outil social et collaboratif ; Possibilité de constituer des groupes de travail et d’échanges.

Possibilité d’intégrr Pearltrees dans un site Internet, un réseau social (Ning par ex).

Aperçu rapide et chargement de la page en question sans changer d’onglet.

Possibilité de mettre des liens non seulement vers les réseaux sociaux mais aussi vers les articles et publications

Manque de visibilité sur petit écran

Carte mentale qui déroute le novice

Nécessite de la rigueur et de l’organisation afin que l’arborescence ne s’étale pas trop.

Il n’est pas possible de trier par date.

Risque d'infobésité

****

Scoop.it

Belle présentation et mise en page

Possibilité de travailler image et texte

Facilité de sélection

Propositions du robot couplé à une recherche personnelle.

Possibilité de mettre des liens non seulement vers les réseaux sociaux mais aussi vers les articles et publications

 

un pillage des contenus du web et des droits d'auteurs bafoués ? (Seul le droit de citation peut s’appliquer).

****

Pinterest

Centré sur l’image

Réseau en expansion

notoriété

Centré sur l’image

**

Storify

Possibilité de réaliser un webreportage,

Compilation de différentes sources

Pose le problème du droit d’auteur

*

Paper.li

Travail effectué par un robot

Fréquence de sortie quotidienne ou hebdomadaire

Partage de l’information via les réseaux sociaux

La pertinence des sources retenues échappe au curateur

Difficile de cibler une thématique précise.

L’acte de la curation automatique est un acte à très faible valeur ajoutée

*

Rédigé par François Arnal

Publié dans #prépa ENS LSH

Commenter cet article